• Accueil

Place des Vieilles Halles

Lieu : Le Loroux-Bottereau (44)
Projet suivi en tant que chef de projet pour l’agence TM Paysage-Conseil – études en cours

La place des Vieilles Halles possède un patrimoine arboré fort : 10 majestueux tilleuls encadrent l’espace et engendre une perspective vers un bâtiment de caractère, aujourd’hui rénové pour accueillir un restaurant. Mais exceptée la terrasse du restaurant, cette place est sans vie…

Le projet a donc pour objectif de recréer un espace de vie, un lieu de rencontre, un endroit où il fait bon s’arrêter dans un cadre paysager généreux, contemporain et moderne. Pour ce faire, il était essentiel d’ouvrir la place sur la rue grâce à un large escalier dont les lignes brisées s’inclinent vers le cœur de la place. Le béton choisi pour l’escalier, se poursuit à l’horizontal pour traverser la rue voisine et ainsi relier la place à la rue.

Grâce à des allées larges et directes, la place reste un espace facile à traverser. Le cœur de place est laissé libre pour accueillir de petites manifestations. Des massifs d’arbustes et de vivaces aménagent l’écrin végétal plus propice à l’arrêt et à la contemplation. Quelques topiaires confèrent un aspect plus sophistiqué en harmonie avec l’architecture du restaurant.

la Place des Vieilles Halles - croquis d'ambiance
la Place des Vieilles Halles - aujourd'hui

Lieu : Magné (79)
Projet suivi en tant que chef de projet pour l’agence Paysages de l’Ouest – travaux en cours

Le projet est parti du constat que la traversée du bourg n’était qu’un passage pour les voitures et les camions en transit. Les aménagements paysagers consistaient donc en la création de de plateaux successifs pour permettre de rythmer la traversée du bourg, mettre en valeur les points forts du bourg de Magné, ralentir la vitesse des véhicules, sécuriser et faciliter la traversée des piétons en des endroits où ils sont prioritaires. L’urgence était également de mettre aux normes les trottoirs. Les profils de voie ont donc été revus pour inclure des trottoirs d’au moins 1,40m. Les aménagements des rues adjacentes à la RD9 confèrent aujourd’hui un caractère moins routier, plus soigné et plus jardiné.

Grâce à l’optimisation du parking du 11ème GRCA, l’entrée de ville a été valorisée par la création d’un jardin. Une perspective paysagère vers la maison du Bief, récemment rénovée, la remet au premier plan pour participer à la qualité de la nouvelle entrée de ville.

Voir le projet sur site de la commune.

Lieu : Pornichet 44
Projet suivi en tant que chef de projet pour l’agence Paysages de l’Ouest – 2015

La municipalité de Pornichet souhaitait l’intervention de paysagistes suite au constat d’un manque de cohérence entre les différents espaces de vie de cette partie du centre-ville de Pornichet. En effet, la place Aristide Briand ne jouait pas son rôle de trait d’union entre la gare et l’avenue de Mazy. De même, la place du Dauphin, dédiée à la voiture, ne connectait pas visuellement l’avenue Charles de Gaulle à cette même avenue de Mazy.

Le projet consistait donc à relier, de façon évidente et sécurisée pour les piétons, l’avenue de Gaulle à la place A. Briand et donc la Gare. Il ne faut pas oublier que la gare est une des entrées de la ville de Pornichet, particulièrement lors de la saison touristique. Les largeurs de trottoirs ont été revues et rendues plus confortables pour les piétons.

Les places sont redevenues des lieux de vie pour les piétons, leur parcours étant désormais prioritaire sur la circulation automobile rendue plus contrainte et donc ralentie. La place Aristide Briand est complètement requalifiée pour s’ouvrir sur les espaces connexes : la gare, les commerces, l’avenue de Mazy et l’avenue de la Mer. L’avenue de Mazy possède désormais un caractère plus piétonnier, plus favorable à la vie des commerces.

plan masse projet de la place Aristide Briand

Lieu : Saint-Nazaire (44)
Projet suivi en tant que chef de projet pour l’agence Paysages de l’Ouest – 2015

Le bâtiment au bardage métallique irisé s’élance vers le vallon verdoyant du Bois de Porcé. A niveau côté rue, l’édifice finit sur pilotis pour abriter une aire de stationnement. Un simple alignement de graminées, des Miscanthus sinensis, encadre les limites de la parcelle, intègre visuellement les véhicules stationnés et allège l’impact du bâtiment dans cet écrin de verdure : il semble flotter sur les graminées. 

Le bâtiment depuis le vallon

Lieu : Soulitré (72)
Projet suivi en tant que chef de projet pour l’agence Paysages de l’Ouest – 2015

Le projet consiste en la création de plateaux successifs qui rythment la traversée du bourg de Soulitré et mettent en valeur ses points forts. La vitesse est ainsi réduite et les traversées piétonnes sécurisées puisque prioritaires. L’accessibilité des équipements publics est assurée puisque les personnes à mobilité réduite n’ont plus de bordures à franchir.

Les trottoirs reçoivent un traitement spécifique pour une lecture plus facile et intuitive des espaces piétonniers. Ils confèrent un caractère moins routier, plus soigné au bourg.

De nouveaux espaces paysagers instaurent une ambiance plus conviviale, jardinée et plus appropriée, tout en étant cohérente sur l’ensemble du bourg et plus proche du caractère rural de la commune.

Le nouveau jardin au pied de l'église
  • 1
  • 2